Admission

Selon votre état de santé et votre degré d’autonomie, vous pourrez être admis dans un centre d’hébergement de soins de longue durée, une ressource intermédiaire, une ressource de type familial ou être référé dans une résidence pour aînés.

Pour obtenir une place en CHSLD, il faut communiquer avec le CLSC de votre région ou au service social de l’établissement où vous êtes hospitalisé afin de déterminer votre admissibilité. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, un parent ou un ami peut vous assister.

Vous pouvez visiter le site du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec pour plus de détails.

Arrivée et séjour

Le jour de l’admission, nous suggérons que le nouveau résident soit accompagné d’un membre de sa famille, d’un proche ou de son représentant afin de s’occuper des formalités administratives.

À l’arrivée, vous devez vous présenter à la réception, située à l’entrée principale.

Vous devrez apporter :

  • Carte d’assurance maladie et toute autre carte pertinente à votre état de santé, lesquelles seront gardées à votre unité de vie toute la durée du séjour.
  • Certificat de citoyenneté ou d’immigrant reçu, s’il y a lieu.
  • Certificat de naissance pour les cours offerts par le service des loisirs.
  • Dans le cas où un mandat d’inaptitude a été préparé, copie de ce mandat.
  • Copie du régime de protection, s’il y a lieu.
  • Si vos biens sont administrés par une autre personne, un document l’attestant sera nécessaire : une procuration notariée, une procuration bancaire, un mandat homologué par la cour, un numéro de dossier à la Curatelle publique, etc.

Notre réceptionniste se fera un plaisir de vous accueillir, de vous expliquer le déroulement de votre arrivée et de vous remettre toute la documentation importante.

Vous serez ensuite reçu par l’infirmière chef d’équipe de votre nouvelle unité de vie. Elle vous accompagnera à votre chambre, vous présentera le personnel et vous aidera à remplir les différents formulaires. Elle pourra répondre à vos questions ou vous diriger vers le service approprié. C’est un moment important et soyez assurés que nous mettrons tout en œuvre pour vous permettre de prendre de nouveaux repères.

Nous prendrons le temps de recueillir des informations concernant vos besoins, vos habitudes de vie et vos goûts. Ces renseignements nous servent à préparer la rencontre en vue de déterminer le plan d’intervention individuel qui est un outil essentiel de concertation découlant de l’analyse des besoins et des capacités du résident, d’où l’importance de votre présence.

Ce plan dresse un portrait du résident et détermine ses besoins particuliers. Il précise notamment les objectifs, les moyens, les échéanciers, de même que les modalités prévues pour évaluer le progrès du résident.

Vous aurez l’occasion également de rencontrer votre intervenant-accompagnateur qui vous offrira soutien et accompagnement tout au long de votre séjour.

À l’entrée de l’établissement, vous trouverez un cadre vous présentant l’ensemble de l’équipe de gestion. N’hésitez pas à les interpeller, que ce soit sur les unités, à leur bureau, par courriel ou par téléphone. Ils sauront répondre à vos interrogations.

Quelques semaines suivant votre arrivée, vous aurez une rencontre avec la travailleuse sociale qui s’assurera que vous avez bien compris la documentation requise et répondra à toutes vos questions.

Lors du départ, la chambre doit se libérer dans les 24 heures suivant le décès ou le départ définitif d’un résident.

Au départ, la famille doit remettre la chambre telle qu’elle était à l’arrivée. Aucun meuble, vêtement, objet ou rideaux ne peuvent être laissés sans en discuter préalablement avec la directrice du milieu de vie et des services multidisciplinaires, sinon, des frais s’appliqueront.